Projet “24”

Spectacle sur la naissance d’une revue littéraire et artistique

Préambule

La revue Souffles a été fondée en 1966 à Rabat, Maroc. Sous l’impulsion d’Abdellatif Laâbi et de Mostafa Nissabouri, jeune poètes. Cette revue était un recueil de textes poétiques, de croquis, de reprographies, d’articles et points de vue subversifs sur le monde. La revue Souffles a constitué une avant-garde littéraire et artistique ainsi que politique majeure au Maroc et a interrogé toute une génération d’artistes en proposant un renouveau en rupture totale avec le passé. De revue littéraire, elle est devenue tribune politique, dépassant les frontières marocaines pour essaimer dans tout le Maghreb et moyen orient. Jusqu’à l’arrestation de ses fondateurs.

«24 » est une création en écriture de plateau de base documentaire sur les instants de création de la revue Souffles, sa genèse, ses débuts, les 24 dernières heures avant la parution du premier numéro.

Il s’agit d’imaginer théâtralement ce qu’ont pu être les premières impulsions, les premiers questionnements, les premiers courages pour donner naissance à ce qui allait devenir un acte poétique et politique majeur dans le monde arabe dans les années 70.

Le spectacle naît des témoignages de ses fondateurs, de leur entourage, leur famille, leurs ami.es, et de leurs collaborateurs. La création s’abreuve du contexte politico social, des ambiances, des énergies qui ont fait l’environnement de Nissabouri et Laâbi pour la création de cette revue.

La réflexion qui donne lieu à “24” est plurielle. Elle provient d’abord de la curiosité pour cette revue, la volonté de la faire connaître en tant que mouvement de création engagée majeure au Maroc. Ensuite, elle s’intéresse à la conception d’une telle aventure, les questionnements qui font la naissance des projets, les angoisses qui entourent un tel risque à prendre dans une société bâillonnée. Enfin, la réflexion qui est la nôtre rejoint des échos très actuels de pensée sur la liberté d’expression et la liberté de la presse dans le monde arabe particulièrement, puis sur la liberté de parole plus généralement.

Avec Pierre Damien Traverso, Renaud Bechet, Pauline Hercule

Ecriture et mise en scène Ilène Grange

Sons et création sonore – Léa Grange

Maison des Passages de Lyon

Association Coup de Soleil Rhône Alpes

Scène Nationale du Merlan – Marseille

Service culturel La Tour du pin

Maison Familiale Rurale St André Le Gaz

Printemps 2016 – Collectage de sources documentaires

Ete 2016 – résidence de recherche et création à La Maison des Passages/ Lyon

Février 2017 – résidence de recherche et création au théâtre du Merlan/ Scène Nationale de Marseille

Avril 2017 – résidence de recherche et création Service culturel La Tour du pin

Juin 2017 – résidence de création à l’Institut Francais de Tanger – Maroc