Ce corps…Mon corps

Malaise adolescent / Droits sexuels et reproductifs

A travers des portraits de personnages du monde entier, sont abordés les questions de l’accès à la contraception, à l’avortement, la transexualité, le viol conjugal, la procréation pour autrui, la prostitution infantile etc: Shirley, Severine, Carol, Maria, Amaury, Fatou, Agathe Brouche, Nawelle viennent nous conter leurs problématique – Spectacle joué dès les classes de 3ème

Le recueil CE CORPS MON CORPS contient une série de textes et poignants sur le rapport des filles et des femmes avec leur corps dans la société occidentale. Mis en forme, ces témoignages sont des revendications ou des appels parfois poétiques qui replacent le corps au centre du débat.

L’anorexie, la boulimie, les premières fois avec soi même, avec l’autre, l’homosexualité féminine, le rapport à la puberté, la question du viol, la question de la violence faite à soi même, le Harcèlement, l’IVG, tout autant de thèmes abordés par les textes, qui mettent en lumière, les violences faites au genre féminin, les violences de la représentation du corps occidental sur les femmes, des adolescentes aux femmes en passant par les violences conjugales et la prostitution. 

Plusieurs portraits d’adolescent.es tourmenté.es, cyber harcèlement, auto mutilation, complexes physiques, troubles alimentaires, construction de personnalité difficile… Ce spectacle fait intervenir deux comédiennes qui interprètent tour à tour une douzaine de personnages et soulèvent des questionnements adolescents sensibles

Le droit à disposer de son corps, de sa sexualité, de son identité sexuelle, de son homosexualité, du droit à l’IVG, celle de la prostitution en évoquant la violence conjugale, la question de la tradition, celle de la liberté, de l’accès à la contraception : tout autant de thèmes abordés par les portraits, qui mettent en lumière, les violences faites aux individus dès lors qu’ils décident de décider de leur corps, de ses droits. Ce spectacle met en scène des personnages venus du monde entier, de l’Irlande du nord au Burkina Faso, du Salvador à l’Iran, de Cergy pontoise à Toulouse. 

 

Le projet a été encouragé par plusieurs infirmières scolaires, et poursuit sa route en établissements scolaires, directement auprès des jeunes.

Spectacle portraits sur les maux adolescents, troubles alimentaires, confusions de construction d’identité, harcèlement internet et téléphone, apparence physique, puberté, auto destruction etc

A travers des portraits de personnages, les thèmes sont abordés sous des angles différents, des tempéraments différents, en contextes différents: Karim, Melissa, Laura, Mélanie, Damien, Kenza et Benjamin viennent nous raconter leurs problèmes, et leurs instants – Spectacle joué dès les classes de 4ème

Spectacle portraits sur les droits à disposer de son corps, de sa sexualité, de son identité sexuelle, de la contraception, de l’avortement, à travers plusieurs pays et cultures différentes

Avec Anne Sophie Ortiz Balin et Ilène Grange

Textes Renaud Séchan, Iris Gamme, Improvisations

Avec la complicité d’Amnesty International et CIDFF Ardèche

2017 – Janvier – Lycée Grand Arc Albertville

2017 – Mars – Colloque égalité – Mission régionale des droits des femmes Somme

2017 – Avril – MFR St André le Gaz

2017 – Mai –  Collège Bachelard Dijon 

Dans le cadre du projet « Egalité filles-garçons », et avec le soutien financier du CUCS Langres, Ilène et Anne-Sophie, comédiennes au Collectif de l’Âtre, compagnie théâtrale lyonnaise engagée dans la problématique de l’égalité filles-garçons, sont venues jouer « Ce corps… mon corps », devant les élèves de 2e du site SEG les jeudi 02 et vendredi 03 avril. Créé à partir de textes militants contre les pressions sociales exercées sur le corps des femmes extraits du recueil « Mon corps est un champ de bataille », ce spectacle a été enrichi au fil des représentations de saynètes sur des problèmes rencontrés par les adolescents, et pas seulement par les filles : la boulimie, l’anorexie, le cyber-harcèlement, les blessures que des adolescents en mal de vivre font subir à leur corps, ou encore le « look » comme facteur d’intégration au groupe ou à la classe…

Tantôt dans la pénombre, tantôt sous une lumiè-re crue, les comédiennes ont alterné les saynètes sur ces sujets graves, néanmoins désamorcés par le rire, les lectures de textes plus intimistes et des chansons dites « à texte », pour le plus grand bonheur des élèves. Dans une mise en espace minimaliste mais pleine d’inventions, elles se sont glissées « dans la peau » de Kenza, jeune « gothique » complexée mais souhaitant montrer à tous « qu’elle en a dans la tête » (voir ci-contre, à droite), de Mélanie, « bimbo » adepte des « selfies » et du déodorant « noix de coco » (voir photo ci-dessus) ou encore de la mère désemparée de Manu(e), adolescent(e) qui ressent ses premiers émois sexuels.

A l’issue du spectacle, un échange avec les élèves a permis de remettre en perspective les différents sujets abordés. Les élèves ont évoqué, entre autres, les moments du spectacle qui les ont le plus touchés ou fait rire, le réalisme des situations mises en scène, et les causes pour lesquelles ils seraient prêt (es) à s’engager. Lors de la dernière représentation, les membres du CIDFF 52, déjà intervenues en classe auprès de ces mêmes élèves, ont apporté leur expertise. Sans jamais perdre de vue leur objectif d’éducation citoyenne, Anne-Sophie et Ilène sont parvenues à instaurer une belle complicité avec des élèves qui en redemandaient.

L. Fuertes

professeure documentaliste, Lycée de Langres

Les élèves ont beaucoup apprécié l’intervention des deux comédiennes.

Ils se sont sentis entendus et compris

Cela a également généré des débats intéressants

Toute l’équipe à été satisfaite par le spectacle.

Merci de l’énergie et bonne humeur des deux interprètes

Nos échanges m’ont beaucoup apporté cela permet de prendre un peu de recul

Merci pour cette bouffée d’oxygène.

V. Boully

Infirmière , Fontaine Française, Académie de Dijon

L’équipe éducative du collège de Mirebeau (21) est unanime pour recommander les représentations de la troupe théâtrale du “Collectif de l’Atre” au sein des établissements scolaires. En effet, Ilène et Anne-Sophie ont mis en scène, dans notre établissement, le thème “Ce corps, mon corps” avec beaucoup de réalisme et d’émotion face à nos classes de 3e dans le cadre de l’éducation à la sexualité et à la vie. Les élèves ont été très touchés et se sont sentis tous concernés à un moment ou à un autre. Nous avons également beaucoup apprécié leur contact facile avec les jeunes qui leur ont permis de répondre tout naturellement aux nombreuses questions de nos élèves. 

 Les deux heures (représentations et échanges) ont été si bénéfiques que nous comptons bien les faire revenir. Nous recommandons ces deux jeunes femmes pétillantes, pleines d’idées et qui s’adaptent à beaucoup de situation.

A. Mons

Professeure de SVT, L’équipe éducative de Mirebeau