Nos voix sont libres

Il s’agit de créer, en un laps de temps limité (quatre jours), une forme théâtrale basée sur le thème de la liberté de la presse et d’expression. Les participants vont s’immerger dans l’univers d’une rédaction médiatique du média du pays de leur choix. Une fois le pays choisi, ils traiteront les informations réelles du mois précédent à leur manière.

Les deux premiers jours, certains seront délégués aux dessins/caricatures, d’autres à la rédaction d’articles, d’autres aux enquêtes de terrain. 

Les deux derniers jours, ils élaboreront une mise en scène de leur Rédaction sous forme de saynètes improvisées, de la réunion de rédaction initiale aux spots télé, à la diffusion des enquêtes documentaires en passant par les réactions aux dessins satyriques.

Les séances successives amènent progressivement à un spectacle théâtral en fin de projet, d’une durée de 20 minutes où les élèves auront ébauché eux-mêmes, sous la houlette de l’intervenant.e, des saynètes qu’ils auront construites en lien avec leur vision des choses et de la thématique abordée.

Ce procédé permet d’impliquer les participants du début jusqu’à la fin du projet de façon forte et responsabilisée : ils acquièrent, en même temps que des techniques d’écriture, de documentaire et de théâtre efficaces, la capacité de remplir des objectifs sur une période courte, dans la perspective stimulante d’une représentation publique où ils assument leur propos et la forme d’expression qu’ils y auront donnée.

C’est donc une expérience multiple et simultanée, qui implique les participants et stimule leur esprit autant que leur corps dans une création théâtro-sociale de sensibilisation aux questions de société.

La période de gestation du projet est à fixée à 4 jours à raison de 6 h par jour, ce qui permet à la démarche d’être suffisamment concentrée pour mobiliser les élèves et la fulgurance de leur imagination, de leur implication et de leur créativité.

Intervenantes Ilène Grange – Création sonore et documentaire Léa Grange

2016 – Automne – Plusieurs semaines d’intervention sous la forme de stages théâtre improvisés sont à prévoir entre septembre 2016 et mars 2017 à Lunel et Mauguio (département Hérault)- Le Collectif de l’Atre est lauréat de l’Appel à Projet du député Vignal pour agir avec les habitants par des voies théâtrales, sur les thématiques de la liberté, de l’égalité et de la laïcité.

2017 – Mai – Maison Familiale Rurale St André le Gaz